Accueil > Le Compte personnel de formation (CPF) : vers des formations de qualité
Le Compte personnel de formation (CPF) : vers des formations de qualité

Le Compte personnel de formation (CPF) : vers des formations de qualité

La réforme de la formation professionnelle, qui prévoit de définir les formations éligibles au titre du CPF, pose de nombreuses interrogations quant à leur qualité. Les entreprises passent de l’obligation de financer la formation à une obligation d’investir sur le long terme, ce qui accorde une nouvelle posture à la formation au sein de l’entreprise. La formation, réelle valeur ajoutée, devient un investissement pour les entreprises.



Le 02.07.2014 à 16:39 | Mise à jour le 17.12.2014 à 09:49
Imprimer

Une nouvelle position du salarié

Différents dispositifs mis en place dans le cadre de la réforme ont pour objectif de responsabiliser le salarié dans sa formation :

  • Le Compte personnel de formation dont le titulaire est garant et peut le contracter à tout moment ;
  • L’entretien professionnel avec l’employeur, obligatoire tous les deux ans,  est consacré aux perspectives d’évolution professionnelle (qualifications et emploi) ;
  • Un bilan tous les 6 ans, en lien avec les précédents entretiens professionnels, permet d’estimer si le salarié a bénéficié d’actions de formation.

La formation prend donc une place importante dans le parcours professionnel du salarié. Elle permet une montée en compétences et un développement de ses perspectives d’évolution professionnelle. Ce qui, dans le même temps, permet à l’entreprise d’accroître sa compétitivité.

Toutefois pour assurer les chances de réussite professionnelle, le salarié doit faire bon usage de son Compte personnel de formation (CPF), particulièrement en faisant le choix de formations pertinentes.

Pour cela, la réforme prévoit un accompagnement et un service externe de conseils pour aider le salarié à mener à bien son projet et faire les meilleurs choix avec la mise en place d’un Conseil en évolution professionnelle

Au sein de l’entreprise, il sera du rôle du directeur des ressources humaines, d’effectuer un suivi de fond afin de cerner les besoins dans le but de proposer, à chacun, les formations les plus pertinentes possibles.

Une offre de formation à la hauteur des exigences

L’autonomie et la responsabilisation permises par la réforme de la formation professionnelle va créer de nombreux changements pour les acteurs de la formation professionnelle. Les organismes de formations devront porter une attention singulière à la qualité et à la pertinence de leurs offres de formation.

Les responsables de formation en entreprise, qui ont pour rôle de proposer aux salariés des formations en fonction de leurs avis et besoins, vont accroître leur niveau d’exigence. Les organismes n’auront d’autre choix que de s’adapter.

Avant la réforme, les responsables de formation devaient choisir parmi des catalogues de formations proposées. Mais cela change, ce sont les organismes de formation qui vont devoir répondre à la demande en proposant des prestations en lien direct avec les exigences des entreprises.

Ces organismes vont devoir parfaire leurs offres et être à l’écoute des salariés, élément essentiel pour faire face à la concurrence. Ainsi, l’offre proposée sera davantage individualisée et à la carte pour satisfaire les demandes des entreprises.

Le sur-mesure devient le maître mot du secteur de la formation professionnelle de demain. Dans l’optique de répondre, au plus près, aux attentes du salarié qui devient le responsable de la qualité de la formation professionnelle.




Trouver votre formation.

Tous les articles sur le CPF (Compte Personnel de Formation)

Où faire votre formation CPF ?

VOTRE RECHERCHE :


2: Domaine recherché ?

3 : Où ?



FORMATIONS cpf