1. Accueil
  2. > La qualité des formations confiée aux financeurs

La qualité des formations confiée aux financeurs

Le décret relatif à la qualité des actions de formation est paru au Journal Officiel le 1er juillet dernier. Cette mission est confiée aux financeurs de la formation : Etat, régions, Pôle emploi, OPCA, Opacif, Fongecif et Agefiph.

Le 03.07.2015 à 17:41 | Mise à jour le 03.07.2015 à 17:45

Des critères d’évaluation et des labels pour des formations de qualité

Ce sont les financeurs de la formation professionnelle qui seront chargés de s’assurer de la qualité des actions de formation délivrées par les prestataires. Le décret définit ainsi les critères de base suivants :
  • L'identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé ;
  • L'adaptation des dispositifs d'accueil, de suivi pédagogique et d'évaluation aux publics de stagiaires ;
  • L'adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d'encadrement à l'offre de formation ;
  • La qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations ;
  • Les conditions d'information du public sur l'offre de formation, ses délais d'accès et les résultats obtenus ;
  • La prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires.
Le CNEFOP (Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelle) est également concerné par ce décret. En effet, il sera chargé d'établir la liste des labels et certifications respectant ces obligations. 

Un catalogue des organismes de formation de qualité

Par la suite, les financeurs devront établir un catalogue, mis à la disposition du public, référençant tous les organismes respectant soit :

  • Les critères d’évaluation évoqués ci-dessus ;
  • La liste des certifications et labels établie par le CNEFOP.

Ils devront également mettre à disposition des organismes de formation, des entreprises et du public "des informations relatives aux outils, méthodologies et indicateurs permettant de faciliter l'appréciation de la qualité des formations dispensées".

Enfin, la mise en œuvre de ces obligations ne sera pas simple puisqu’il existe près de 60 000 organismes de formation. Etant donné la situation, le gouvernement a donc choisi de fixer l’entrée en vigueur de ces nouvelles obligations au 1er janvier 2017. Laissant ainsi du temps aux financeurs pour s’y préparer !

 

Demande d'information

Besoin d'aide dans votre projet ?
Nos conseillers sont là pour vous aider.

Posez-nous votre question

Scroll top