L’essentiel à savoir sur le métier d’ambulancier

Le métier d’ambulancier requiert une grande polyvalence. Entre connaissances des premiers gestes de secours, conduite et vérification du bien-être des patients, le professionnel doit veiller à respecter de nombreuses conditions. Ce poste intéresse particulièrement ceux qui sont en reconversion professionnelle. Découvrez le métier d’ambulancier et les différentes formations pour y accéder.

Le 22.07.2020 à 17:37 | Mise à jour le 29.07.2020 à 15:11

L’essentiel à savoir sur le métier d’ambulancier

Le métier d’ambulancier requiert une grande polyvalence. Entre connaissances des premiers gestes de secours, conduite et vérification du bien-être des patients, le professionnel doit veiller à respecter de nombreuses conditions. Ce poste intéresse particulièrement ceux qui sont en reconversion professionnelle. Découvrez le métier d’ambulancier et les différentes formations pour y accéder.

Quelles sont les compétences nécessaires pour exercer le métier d’ambulancier ?

Pour devenir ambulancier, il faut tout d’abord détenir un permis de conduire. Le type B est le minimum, mais ceux de type C et D sont également intéressants, car ils permettent de conduire des véhicules de type fourgon. Il est également important de savoir manœuvrer dans l’urgence tout en veillant constamment au confort et au bien-être de vos passagers. Ainsi, le sang-froid et la compréhension sont deux qualités importantes afin de gérer le stress ambiant. En outre, un ambulancier est tenu de :

  • Maîtriser un matériel de navigation de type GPS ;
  • Connaître les principaux axes de circulation afin de choisir l’itinéraire le plus court pour arriver rapidement à destination ;
  • Avoir l’esprit d’équipe lors des interventions.

Observateur, l’ambulancier doit également être en mesure de surveiller l’état de chacun de ses patients. Ainsi, il pourra fournir un compte-rendu détaillé aux médecins une fois arrivé à l’hôpital ou au centre de soin.

Autre chose nécessaire chez un ambulancier : la capacité à s’adapter aux changements, aux imprévus et aux horaires de nuits. 

Quelles sont les tâches qu’un ambulancier doit accomplir ?

La conduite du véhicule n’est pas la seule tâche qui incombe à l’ambulancier bien qu’il s’agisse d’une mission importante. Tout au long du trajet, il doit s’assurer que l’état de santé physique et mental du patient demeure stable et qu’il est confortablement installé.

Lors de l’intervention, l’ambulancier peut être amené à réaliser les gestes de premiers secours. Dans ce cas, la maîtrise des différentes techniques de soin et des appareils d’assistance médicale est nécessaire. Également, une fois arrivé à l’hôpital, il doit faire un compte-rendu de la situation au personnel soignant.

Outre le transport et le suivi des malades en cours de route, l’ambulancier remplit les différentes formalités administratives relatives à son véhicule professionnel.

Quel est le salaire d’un ambulancier débutant ?

Le salaire d’un ambulancier varie selon qu’il travaille dans le secteur public ou privé. Dans le premier cas, il touche environ 1 300 euros nets par mois en début de carrière. Sa rémunération peut toutefois être revue à la hausse au fil des années et selon ses expériences acquises. Il peut donc atteindre 1 750 euros nets en fin de carrière.

Un employé débutant dans le secteur privé gagne quant à lui le SMIC. Ce montant est modifiable par l’employeur et peut atteindre 2 000 euros brut après quelques années.

Un ambulancier à son compte peut gagner plus, surtout s’il opère en zone rurale. Cependant, il devra faire des investissements pour acquérir son véhicule de fonction. Celui-ci doit répondre aux normes exigées.

Quelles sont les formations à suivre pour devenir ambulancier ?

Devenir ambulancier ne requiert aucun diplôme particulier. Vous devez toutefois obtenir le Diplôme d’état d’ambulancier (DEA) pour accéder à ce poste. Pour le décrocher, il faudra passer par des épreuves écrites ainsi qu’un oral d’admission. Sachez que ce diplôme est précédé par une formation de 18 semaines avec stage obligatoire dans un service ambulancier.

Si vous êtes demandeur d’emploi, il vous est possible de bénéficier de différentes aides comme celles proposées par le Conseil Régional. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de Pôle Emploi.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles pour un ambulancier ?

Après quelques années de service, un ambulancier peut se spécialiser dans un type de transport en particulier. Il peut donc devenir un transporteur pédiatrique ou d’urgence.

Il lui est également envisageable d’évoluer et être promu au poste de régulateur. Il se chargera de la réception des appels d’urgence et du dispatch des interventions entre les différents ambulanciers.

Que faut-il retenir ?

Être ambulancier est le choix de nombreuses personnes souhaitant faire une reconversion dans la santé. Cette fonction requiert de multiples compétences et connaissances visant à promouvoir le bien-être des patients. Si vous êtes intéressé, renseignez-vous sur les formations pour devenir ambulancier ainsi que les autres métiers du secteur médical.


Découvrez nos formations par domaines

Ne manquez pas nos actualités,
inscrivez-vous à notre newsletter

Ne manquez pas nos actualités,
inscrivez-vous à notre newsletter

Besoin d'aide dans votre projet ?
Nos conseillers sont là pour vous aider

icon-secours
Besoin d'aide dans votre projet ? Nos conseillers sont là pour vous aider Posez-nous votre question