Devenir auxiliaire de puériculture : comment procéder ?

Si vous aimez vous occuper de jeunes enfants, pourquoi ne pas devenir auxiliaire de puériculture ? Passionnante, cette profession convient aussi bien à un nouveau travailleur qu’à un professionnel en reconversion. Avec la formation adaptée, vous pouvez exercer aussi bien dans le secteur privé que dans le public. Découvrez les étapes pour devenir auxiliaire de puériculture.

Le 29.07.2020 à 10:23 | Mise à jour le 29.07.2020 à 10:23

Quelles sont les compétences nécessaires pour être auxiliaire de puériculture ?

Pour devenir auxiliaire de puériculture, vous devez apprécier les enfants. Un grand sens du relationnel avec des enfants en bas âge est donc nécessaire. Vous devez également pouvoir vous occuper de nourrissons et enfants allant de 3 mois à 3 ans. Qu’il soit malade ou en bonne santé, vous devrez savoir comment vous en occuper efficacement.

La patience est également requise pour ce poste. En effet, en fonction des missions, il faudra faire face aux cris, mais aussi à la douleur des enfants. S’ajoute à cela le fait qu’à cet âge, ils ne sont pas en mesure de s’exprimer correctement. Il vous reviendra donc de savoir interpréter leurs besoins. Pour finir, en tant qu’auxiliaire de puériculture, vous devez savoir faire preuve de rigueur et être sur le qui-vive. Ce sont des qualités essentielles étant donné que vous êtes en charge de la sécurité des enfants.

Quelles sont les missions incombant à un auxiliaire de puériculture ?

Les tâches d’un auxiliaire de puériculture varient selon l’établissement dans lequel il opère. Dans une crèche, il s’occupe de 8 enfants ayant 3 ans maximum. Dans une maternité, ce professionnel est en charge des soins de base à donner aux nourrissons et aux enfants en bas âge. Enfin, dans un centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI), il seconde les médecins, prépare les dossiers et réalise les visites auprès des familles.

En général, l’auxiliaire de puériculture :

  • Assure la toilette des jeunes enfants et les nourrit ;
  • Leur inculque la marche et l’hygiène ;
  • Les divertit via différentes activités qui aident à leur l’éveil ;
  • Entretient le matériel et la crèche.

Quel est le salaire d’un auxiliaire de puériculture ?

La rémunération d’un auxiliaire de puériculture exerçant dans un établissement public est différente. Elle repose sur le grade et l’échelon. Néanmoins, il touche généralement 1 800 € brut/mois à ses débuts pour atteindre 2 300 € en fin de carrière. Il faut savoir que ceux travaillant dans la FPT (Fonction Publique Territoriale) perçoivent 1 541 € brut/mois à ses débuts. Ce salaire comprend également les éventuelles primes que le travailleur peut recevoir.

Quelles formations faut-il suivre pour devenir auxiliaire de puériculture ?

Pour devenir auxiliaire de puériculture, vous devez avoir le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP). Pour cela, inscrivez-vous dans l’un des nombreux établissements proposant le cursus adapté.

Une formation initiale pour être auxiliaire de puériculture est ouverte aux personnes de 17 ans et plus. Elle dure 12 mois et permet de se préparer au concours pour obtenir le DEAP. Si vous avez un bac pro accompagnement, soins, services à la personne (ASSP), vous pouvez vous passer de certains modules. Il en va de même pour les détenteurs d’un bac pro services aux personnes et aux territoires (SAPAT).

Si vous êtes en reconversion professionnelle, optez pour la formation continue pour être auxiliaire de puériculture. Grâce à la formation pour adulte, vous n’aurez aucun mal à suivre le cursus. Une VAE d’auxiliaire de puériculture (validation des acquis de l’expérience) auxiliaire de puériculture vous sera également un grand atout.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles d’un auxiliaire de puériculture ?

L’évolution de carrière d’un auxiliaire de puériculture dépend du lieu où il travaille. S’il opère au sein d’un hôpital, ce professionnel peut devenir aide-soignant. Vous disposez d’au moins 3 ans d’expérience au sein d’un hôpital ou un centre médico-social ? Vous pouvez obtenir le diplôme d’État d’infirmier ou d’éducateur de jeunes enfants. Pour ce faire, vous devez intégrer les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI).

Que faut-il retenir ?

Le métier d’auxiliaire de puériculture demande de nombreuses qualités. Prendre soin d’enfants en bas âge nécessite de la patience et des connaissances précises selon le lieu de travail. Ces dernières années, le secteur de la petite enfance recrute activement. C’est l’idéal pour les jeunes diplômés ou les personnes en reconversion. N’hésitez pas à vous informer également sur les autres métiers de la puériculture.




Découvrez nos formations par domaines

Ne manquez pas nos actualités,
inscrivez-vous à notre newsletter

Ne manquez pas nos actualités,
inscrivez-vous à notre newsletter

Besoin d'aide dans votre projet ?
Nos conseillers sont là pour vous aider

icon-secours
Besoin d'aide dans votre projet ? Nos conseillers sont là pour vous aider Posez-nous votre question