icon image décorative

Qui finance la validation des acquis de l'expérience en France ?

La validation des acquis de l'expérience (VAE) est un dispositif permettant d'obtenir une certification professionnelle grâce à l'expérience acquise tout au long de la vie professionnelle. En France, différentes sources de financement sont accessibles pour les personnes souhaitant entreprendre cette démarche. 

Sources de financement public

Versées principalement par l'État, les collectivités territoriales et les organismes dédiés à l'emploi et la formation, les aides publiques visent à soutenir les salariés et demandeurs d'emploi dans leur projet de VAE.

Pôle emploi

Pour les demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, il existe une aide financière spécifique : l'Aide individuelle à la formation (AIF). Cette aide peut prendre en charge tout ou partie des frais liés à la mise en œuvre de la VAE (coût du dossier, accompagnement, etc.). La demande doit être faite directement auprès du conseiller Pôle emploi, qui évaluera l'éligibilité du candidat.

Conseil régional

Les conseils régionaux disposent également d'un budget dédié au financement de la VAE. Les conditions d'éligibilité peuvent varier en fonction de chaque région, mais concernent généralement les demandeurs d'emploi et les salariés en CDD ou CDI. La procédure de demande se fait directement auprès du Conseil régional, qui étudie ensuite le dossier et peut octroyer une prise en charge des frais liés à la VAE.

Sources de financement privé

Les entreprises et organismes paritaires peuvent également contribuer au financement de la VAE pour leurs salariés. La prise en charge dépendra des accords internes et/ou des conventions collectives en vigueur.

Plan de développement des compétences

Le plan de développement des compétences de l'entreprise permet de former les salariés en fonction des besoins de l'organisation. Les employeurs peuvent ainsi décider de financer la VAE d'un salarié dont le projet est en adéquation avec les objectifs stratégiques de l'entreprise. Dans ce cadre, la démarche de validation pourra être financée intégralement ou partiellement par l'employeur.

Compte personnel de formation (CPF)

Le Compte personnel de formation (CPF) permet aux salariés et demandeurs d'emploi d'accumuler des heures de formation tout au long de leur carrière professionnelle. Ces heures peuvent ensuite être mobilisées pour entreprendre un projet de VAE. Le CPF prend en charge les coûts liés à la certification et à l'accompagnement. Pour engager cette démarche, il suffit de créer un compte sur le site officiel du CPF et de sélectionner la VAE dans les formations éligibles. Il est important de noter que les heures de formation peuvent être complétées par un abondement de l'employeur ou d'un organisme paritaire.

Pro-A : la reconversion ou promotion par alternance

Le dispositif Pro-A (reconversion ou promotion par alternance) permet aux salariés en CDI, CDD ou intérimaires d'accéder à une certification via une démarche de VAE. L'objectif est de favoriser la montée en compétences et la sécurisation des parcours professionnels.

Dans ce cadre, le financement de la VAE peut être pris en charge par l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCO) de l'entreprise. Le coût de la démarche sera alors financé par l'OPCO dans le cadre de ses missions de financement de la formation professionnelle. La demande doit être effectuée en concertation avec l'employeur.

Autres possibilités de financement

En plus des options présentées ci-dessus, il existe d'autres solutions pour financer une démarche de VAE :

  • L'autofinancement : si aucune aide n'est disponible ou accordée pour soutenir le projet de VAE, le candidat peut décider de prendre en charge lui-même les frais liés à sa démarche. Il est important de rappeler que certains frais tels que celui du dossier de recevabilité sont exonérés pour les personnes non imposables sur le revenu.
  • Les aides spécifiques : certaines catégories professionnelles peuvent bénéficier d'aides financières dédiées à la VAE, par exemple les travailleurs handicapés ou les agents de la fonction publique. Les conditions d'attribution varient en fonction du statut et du secteur professionnel du candidat.

Le financement de la validation des acquis de l'expérience en France peut être assuré par une multitude d'acteurs, qu'ils soient publics ou privés. Chaque personne souhaitant entreprendre cette démarche doit s'informer sur les différentes possibilités de financement qui lui sont offertes et choisir celle qui correspond le mieux à sa situation professionnelle et ses besoins spécifiques.

logo

Nos articles qui pourraient vous intéresser

icon

Trouvez une formation professionnelle en France

icon
image

Les Tops formations

Voir