Faire un bilan de compétences pour créer son entreprise en franchise

Alors que le nombre de créations d’entreprises ne cesse de progresser chaque année (+17,9% en 2019), alors que 1 Français sur 3 envisageait de créer ou reprendre une entreprise début 2020, alors que chaque année environ 2500 entreprises se créent en franchise, le bilan de compétences apparaît plus que jamais comme un outil pertinent au service de celles et ceux qui souhaitent changer de vie pour se lancer dans l’entrepreneuriat, notamment en franchise. Explications.

Le 21-01-2021 à 10 :21 | Par Nassera Jouhari | Mise à jour le 21-01-2021 à 10:21

Le bilan de compétences classique

Un bilan de compétences consiste en une analyse des compétences d’un salarié sur la base d’un projet professionnel et d’une expérience professionnelle.

Ce dernier se déroule sur une durée de 24 heures au maximum et comporte 3 phases :

  • Une phase préliminaire visant à analyser le besoin du candidat, à déterminer le format de bilan de compétences le plus adapté au projet, à définir les modalités de déroulement du bilan.
  • Une phase d’investigation qui permet au candidat de formaliser son projet professionnel et d’en analyser la performance ou d’élaborer des alternatives à ce projet initial.
  • Une phase de conclusion, via des entretiens personnalisés avec un conseiller spécialisé, destinés à lister les conditions et les moyens permettant de réaliser le projet professionnel ainsi que les modalités et étapes nécessaires à cette mise en œuvre.
Tous les salariés peuvent effectuer un bilan de compétences à n’importe quel moment de leur carrière, sur leur temps libre ou sur leur temps de travail. Cliquez ici pour en savoir plus.

Le bilan de compétences entrepreneurialLe bilan de compétences entrepreneurial est spécifique aux projets de création ou de reprise d’entreprise, notamment en franchise.

En effet, l’objectif d’un bilan de compétences entrepreneurial est quadruple :
  • Formaliser sa vision de l’entrepreneuriat : quelles tâches ? Quelles missions ? Quel équilibre vie privée/vie professionnelle ? Quelle rémunération ? Quelle reconnaissance sociale ? etc. Cette étape permet ensuite de confronter cette vision de l’entrepreneuriat à la réalité.
  • Faire le point sur ses motivations pour créer une entreprise.
  • Faire le point sur ce que la création d’entreprise impliquera réellement comme changements : il s’agit donc de la remise en question de la vision du candidat mais aussi de l’établissement de la liste de compétences, savoir-faire, savoir-être et connaissances requises pour exercer le métier de chef d’entreprise dans le secteur d’activité visé par le candidat.
  • Évaluer le transfert des compétences acquises vers l’entrepreneuriat : le principe est d’analyser l’expérience du candidat pour en extraire des compétences, savoir-faire, savoir-être et connaissances et les mettre en perspectives des attendus évoqués au point précédent.Grâce à cela, le bilan de compétences permet d’identifier les points forts et les faiblesses du projet de création d’entreprise : les ressources, connaissances, expériences et compétences transférables mais aussi les lacunes à combler pour mener à bien le projet dans les meilleures conditions.
Il convient en outre de garder en tête que la création d’entreprise en franchise ne correspond pas à tout le monde.
Être franchisé implique en effet non seulement d’avoir un fort esprit entrepreneurial, d’être capable de supporter un stress parfois important, d’être force de proposition et proactif mais aussi d’accepter les règles de fonctionnement de l’enseigne. Quand on est franchisé, on est un entrepreneur indépendant soumis à un cahier des charges strict : le concept de l’enseigne. Il faut donc accepter de se remettre en question en permanence et accepter de recevoir, en cas de sortie de route, des consignes émanant des équipes de la tête de réseau.

Dans ce cadre, le bilan de compétences entrepreneurial permet de vérifier que le candidat correspond à ce profil, saura s’épanouir dans le cadre particulier de la franchise, qui s’apparente à un numéro d’équilibriste.

A noter : idéalement, le projet de création d’une entreprise en franchise doit être exposé dès le premier rendez-vous avec l’expert en charge d’effectuer le bilan de compétences entrepreneurial. Cela lui permettra d’orienter ce bilan de compétences en tenant compte des spécificités de la franchise. Cela garantit donc que les résultats du bilan de compétences entrepreneurial seront parfaitement adaptés au projet du candidat.

Franchise et bilan de compétences

Le principe de la franchise est de créer son entreprise de manière indépendante mais en bénéficiant, moyennant des droits d’entrée et des redevances :

  • D’une formation initiale et d’une formation continue dispensée par l’enseigne, sur diverses thématiques comme la gestion d’une entreprise, le management, la vente, etc. mais aussi une formation au nouveau métier (restauration, services à la personne, nettoyage de véhicules, garde d’enfants, etc.).
  • De la notoriété d’une marque connue et reconnue par les consommateurs.
  • D’un accompagnement tout au long du contrat.
Cependant, pour bénéficier de cet accompagnement, il est nécessaire de passer par une phase de recrutement.
En effet, puisque les franchisés deviennent les représentants de l’enseigne sur une zone de chalandise donnée, les franchiseurs misent sur leurs franchisés, ils investissent en eux, ils leur confient leur image de marque.
Par conséquent, pendant plusieurs semaines, les candidats à la franchise suivent un parcours de recrutement ponctué de plusieurs entretiens avec les équipes de la tête de réseau.

Dans ce cadre, le bilan de compétences effectué en amont par les candidats est un indéniable atout.
En effet, le bilan de compétences entrepreneurial effectué par les candidats aura permis :
  • De confirmer les motivations du candidat à la création d’entreprise en franchise ;
  • De rappeler au candidat à la franchise ce que représente le métier de chef d’entreprise ;
  • D’identifier les points forts et les points faibles du candidat, tant sur le plan technique que sur les compétences relatives à la gestion d’une entreprise.
Ainsi, les équipes de la tête de réseau peuvent, grâce à ce bilan de compétences, connaître précisément les points forts et les points faibles de leurs futurs partenaires.
Grâce à cela, elles peuvent également orienter la formation initiale des franchisés afin de combler efficacement les lacunes et en faire des entrepreneurs solides, en mesure de représenter dignement et durablement la marque sur le territoire visé.

Il convient de noter enfin que les deux options ne sont d’ailleurs pas exclusives : afin de mettre toutes les chances de son côté, en particulier quand le bilan de compétences entrepreneurial a révélé de fortes lacunes, il peut être intéressant de suivre dans un premier temps des formations financées par le CPF avant de présenter sa candidature pour devenir franchisé.

En conclusion, effectuer un bilan de compétences entrepreneurial apparaît véritablement comme une étape sinon indispensable, du moins vivement conseillée lorsque l’on souhaite devenir franchisé pour créer son entreprise en étant indépendant tout en étant accompagné.

Nous recherchons les centres les plus pertinents...

Pour quelle raison souhaitez-vous faire un Bilan de compétences ?

Quand souhaitez-vous réaliser votre Bilan de compétences ?

Précédent

Quelle est votre situation professionnelle ?

Précédent

Comment souhaitez-vous réaliser votre Bilan de compétences ?

Précédent

Quel est votre code postal ?

    Précédent
    Suivant

    Présentez-vous :

    Précédent
    Suivant

    Laissez vos coordonnées au consultant :

    Le numéro de téléphone renseigné permettra au consultant de vous contacter
    Précédent
    Suivant

    Tous les Centres de Bilan de Compétences

    Ne manquez pas nos actualités,
    inscrivez-vous à notre newsletter

    souscription newsletter souscription newsletter souscription newsletter
    L'adresse e-mail est incorrecte Vous êtes inscrit à notre newsletter ! Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter !

    Besoin d'aide dans votre projet ?
    Nos conseillers sont là pour vous aider

    icon-secours