Trouvez votre formation

L'entretien professionnel et la loi Avenir Professionnel

L'entretien professionnel est une étape clé pour tout salarié au cours de son activité en entreprise. La réforme Loi et Avenir visant à simplifier le monde de la formation professionnelle s’accompagne de nouveautés sur ce dispositif.

Le 01-07-2019 à 11 :15 | Mise à jour le 01-07-2019 à 12:19

Entretien professionnel, définition

L'entretien professionnel est un rendez-vous se déroulant entre le salarié et l’employeur et est obligatoire.

Ce dernier a comme objectif d’échanger entre les deux parties autour des perspectives d'évolution professionnelle du salarié et les éventuelles actions de formation nécessaires pour y parvenir.

L’entretien professionnel doit être l’occasion d’informer le salarié notamment sur la validation des acquis de l'expérience professionnelle (VAE).

Le contenu de l’entretien professionnel est spécifique et défini par convention ou accord.
À défaut de la précision dans l'accord de branche ou d'entreprise, c’est à l’employeur de déterminer le contenu de l'entretien selon les orientations stratégiques de l'entreprise.

Depuis le 1er janvier 2019, le contenu s’est cependant enrichi et doit comporter des informations sur l’activation du Compte personnel de formation (CPF) ainsi que les participations que l’employeur est susceptible de financer autant que sur le Conseil en évolution professionnel (CEP).

A noter que l'entretien professionnel ne comprend pas l'évaluation du travail du salarié, qui est effectuée dans le cadre de son entretien annuel.

Qui est concerné par l’entretien professionnel ?

L'entretien professionnel est obligatoire pour l’ensemble des salariés, à savoir en CDI, CDD, contrat de travail temporaire, contrat aidé ..., travaillant à temps plein ou temps partiel, dans toutes les entreprises et tous les secteurs d'activité.

Les salariés sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation, ayant le statut salarié sont tous autant concernés et ce, même s'ils bénéficient en parallèle d'un accompagnement dans le cadre de leur formation en alternance.

Le déroulement de l’entretien professionnel

L'entretien professionnel doit se dérouler tous les 2 ans, à partir de l'entrée du salarié dans l'entreprise, et par la suite de la date du rendez-vous précédent, pendant le temps de travail et est assimilé à du temps de travail effectif.

Il a lieu au sein de l'entreprise.

L'employeur peut, soit par décision unilatérale, soit selon un accord collectif, organiser des entretiens professionnels selon une périodicité définie et en fonction de modes différents.

De plus, l'entretien professionnel doit être systématiquement proposé par l’employeur à tout salarié reprenant son activité à la suite d’une période d'interruption telle que :

 

  • Un congé sabbatique ;
  • Un congé de proche aidant ;
  • Une période de mobilité volontaire sécurisée ;
  • Un arrêt maladie de plus de 6 mois ;
  • Un mandat syndical.

Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2019, le rendez-vous peut avoir lieu à l’initiative du salarié à une date antérieure à la reprise de poste (cette possibilité n’était auparavant possible qu’avant la fin d’un congé parental d’éducation).

 

L’état des lieux tous les 6 ans lors de l’entretien professionnel

Ce dernier a lieu tous les 6 ans à partir de la date d'entrée du salarié dans l'entreprise, et par la suite de la date du rendez-vous précédent.

L’entretien a comme objet un bilan récapitulatif du parcours professionnel du salarié.

Ce bilan permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.

Il permet également de s'assurer que le salarié a :

  • Bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle.

Un compte-rendu du bilan est alors rédigé durant cet entretien dont une copie est remise au salarié.

A noter que dans une entreprise d'au moins 50 salariés, si le salarié n'a pas bénéficié les 6 dernières années des entretiens professionnels et d'au moins une action de formation non obligatoire, l'employeur doit abonder le Compte personnel de formation (CPF) d’un montant de 3 000 €.





Découvrez nos formations par domaines

Information sur La Formation Professionnelle

Où faire votre formations professionnelles ?

Ne manquez pas nos actualités,
inscrivez-vous à notre newsletter

souscription newsletter souscription newsletter souscription newsletter
L'adresse e-mail est incorrecte Vous êtes inscrit à notre newsletter ! Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter !

Besoin d'aide dans votre projet ?
Nos conseillers sont là pour vous aider

icon-secours